You are here: Home » Découvertes » Quelles sont les étapes de la fabrication du miel

Quelles sont les étapes de la fabrication du miel

Le miel est un produit très apprécié aussi bien pour ses qualités nutritives que pour ses vertus thérapeutiques. Sa belle qualité gustative découle d’un long processus partant du travail acharné des abeilles vers le conditionnement en passant par une préparation minutieuse de l’apiculteur. Découvrez donc toutes les différentes étapes de la fabrication du miel dans cet article.

Le miel découle du travail d’ouvrière des abeilles à la base

Le point de départ du futur miel se trouve sur les fleurs. Les abeilles butinent le nectar se trouvant sur les fleurs afin de les stocker à l’intérieur de leur jabot. Le taux de sucre du miel va dépendre de la fleur qui produit le nectar. Le taux de pigments se trouvant dans le nectar, mais aussi les vitamines et les arômes utilisées, font aussi varier la couleur du produit final.

Avec le jabot plein, les abeilles reviennent à la ruche pour le déposer. À ce moment, d’autres abeilles appelées ouvrières prennent le relai pour changer le nectar en enzymes. Pour ce faire, elles avalent et régurgitent plusieurs fois le nectar puis l’étalent dans les alvéoles destinées à le recevoir. Les ouvrières vont ensuite laisser sécher pour enlever l’eau présente dans le miel en montant la température de la ruche à 30°C. Le séchage dépend du taux d’eau présent dans le miel mais les alvéoles seront prêtes à être refermées lorsque l’eau sera à 18% dans le produit. C’est à ce moment que l’apiculteur entre en scène.

L’apiculteur produit le miel à partir de ses ruchers

Après le travail abattu par les abeilles pour fabriquer le miel, l’apiculteur attend  sagement pour le produire à partir de ses ruchers. Il peut produire du miel monofloral qui contient au moins 18% du nectar d’une fleur, ou du miel de toutes fleurs quand ce taux n’est pas atteint. L’apiculteur suit quelques étapes lors de la production du miel.

La récolte du produit

La récolte se fait généralement pendant l’été. Quand les températures le permettent, il est possible  de faire deux récoltes pendant une année. Pour récolter, il faut extraire les cadres de la hausse ou partie supérieure de la ruche et laisser les cadres du corps ou partie inférieure qui constituent la réserve des abeilles pendant l’hiver.

Au moment de récolter, il faudra enfumer les cadres pour calmer les abeilles et les empêcher d’être agressives. Ensuite, l’apiculteur doit enlever le toit et décoller délicatement les cadres afin de récolter le miel.

La désoperculation

En possession des cadres gorgés de miel, l’apiculteur passe à la désorperculation. Concrètement, cela consiste à enlever la couche de cire avec laquelle les alvéoles sont bouchées pour récupérer le miel. Celui-ci soit se servir d’un couteau ou d’une herse à désoperculer.

L’extraction

Après avoir ouvert délicatement les alvéoles, vient le moment d’enlever le miel des cadres. L’apiculteur va se servir dans ce cas d’un extracteur qui est une cuve pouvant contenir des cadres de hausse. Lorsque les cadres sont placés à l’intérieur d’un extracteur et le couvercle refermé, il suffit d’actionner la manivelle. En tournant, la force centrifuge fera sortir le miel pour l’envoyer dans la cuve.

La filtration

L’extraction permet d’obtenir du miel, mais celui-ci est encombré d’impuretés comme la cire. Il faut alors éliminer les impuretés en filtrant le miel à l’aide d’un grand tamis.

Le conditionnement et la maturation

Une fois filtré, le miel est placé dans de grands récipients pour y être conservé. Il doit rester au repos à une température avoisinant les 20°C pendant plusieurs jours, même si certains attendent moins d’une semaine. Pendant cette période de repos, de l’écume va se former au-dessus du miel. Il convient de l’enlever pour des raisons de goût et d’esthétique. Le miel peut désormais être consommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *