You are here: Home » Santé » Mieux connaître la mononucléose

Mieux connaître la mononucléose

La mononucléose est une maladie ordinaire qui peut frapper tout le monde. Principalement diagnostiquée chez les préados, les ados et les jeunes, cette maladie n’épargne pas pour autant les enfants et les adultes. Découvrons tout ce qu’il y a à savoir sur cette maladie à travers cet article.

mononucleose

Qu’est-ce que la mononucléose ?

Le virus Epstein-Barr se trouve à l’origine de la mononucléose. Il s’agit d’une pathologie très courante et habituellement bénigne qui touche environ 90% des adultes âgés en dessous de 40 ans. Considérée comme peu dangereuse, cette maladie se soigne facilement. En effet, l’organisme lui-même peut éliminer le virus sans difficulté.

C’est une pathologie qui touche toutes les classes d’âges. Si elle est majoritairement bénigne chez l’adulte, elle peut être dangereuse chez l’enfant et l’adolescent. En effet, avant les transformations occasionnées pendant l’adolescence, on peut difficilement la cerner. Après l’adolescence, cette maladie est à surveiller de près, car les risques sont considérables.

Comment elle se transmet ?

On attribue à la mononucléose le nom de « maladie du baiser ». En effet, elle se transmet principalement par la salive. Aussi, le baiser est la principale locomotive du virus. Cependant, on ne peut l’attraper qu’une seule fois dans une vie. Pendant la première infection, l’organisme apprend à contrer le virus qui restera dès lors au stade de sommeil.

baiser

Quels signes doivent nous inquiéter ?

Les symptômes de la mononucléose varient en fonction de l’âge et de l’organisme de chaque individu. Puisqu’elle passe souvent inaperçue auprès des enfants, il n’existe aucun signe apparent. Cependant, pour les adolescents et les adultes, la mononucléose se manifeste le plus souvent par une forte fatigue. En fonction des anticorps d’un individu, il peut y avoir d’autres complications plus intenses et plus sévères. Néanmoins, la mononucléose se déroule sans complication dans plus de 95% de cas.

Comment elle évolue ?

Le virus Epstein-Barr nécessite une durée d’incubation comprise entre 1 et 2 mois. Cela varie en fonction de l’âge du malade et de la force de ses anticorps. Au bout de cette période, les premiers symptômes apparaissent. Quand le virus atteint l’apogée de son évolution, les symptômes s’intensifient et cela peut durer jusqu’à 15 jours. Pendant ces deux semaines, des complications peuvent apparaître ; d’où l’importance d’une surveillance médicale et d’un repos du patient. Ensuite, dans une période de trois mois à un an, l’intensité des symptômes vont diminuer progressivement jusqu’à une disparition complète. Il faut comprendre que le virus ne meurt pas, mais reste juste en état de sommeil.

Comment soigner la mononucléose ?

Dans la plupart des cas, la mononucléose guérit tout seul, car l’organisme humain reconnaît et combat facilement le virus Epstein-Barr. Sans doute est-ce la raison pour laquelle il existe peu d’études menées dans le cadre du traitement de la mononucléose. Néanmoins, des études ont révélé que le thé vert et la propolis peuvent intervenir pour contrer la multiplication du virus.

En tout cas, la mononucléose est une maladie qui peut toucher n’importe qui. Bien que le virus Epstein-Barr appartienne au groupe de l’herpès, la mononucléose est loin d’être aussi délicate que les herpès buccaux ou génitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *