You are here: Home » Santé » Les maladies courantes du chat domestique

Les maladies courantes du chat domestique

Il n’y a nullement lieu de douter que le chat, après le chien, est le meilleur ami de l’homme. C’est en tous cas confirmé en France, à en croire les statistiques sur la détention d’animaux domestiques au sein des familles françaises. En effet, un peu plus d’un quart des foyers français possède un chat. Mais aussi mignon soient-ils, nos félins ne sont pas exempts de maladies dont certaines peuvent même nuire à notre santé. Voici alors quelques maladies courantes du chat domestique.

Démangeaison, allergies, eczéma

Les puces sont souvent à l’origine des grattages de nos félins. Cela dit, un grattage excessif devrait nous mettre la puce à l’oreille car cela peut causer des démangeaisons voire des plaies au niveau de la peau de notre doudou. Notons, par ailleurs, que les allergies peuvent pousser le chat à se gratter quitte à provoquer des plaies cutanées. On retrouve également parmi les maladies courantes du chat l’eczéma. Il se présente sous forme de lésions cutanées pouvant évoluer par poussées.

Les maladies respiratoires

maladie respiratoire

Ce sont des maladies dont les symptômes externes s’apparentent à ceux d’un rhume ou d’une grippe chez l’être humain, à savoir l’éternuement, l’écoulement nasal, une difficulté respiratoire. On connait l’une de ces maladies sous le nom de « coryza ». D’origines bactériennes, on la rencontre souvent dans la communauté lapine. Mais de par sa nature fortement contagieuse, elle peut ainsi se propager vers des sujets sains par un simple contact dû à l’écoulement nasal. Le chat figure parmi les animaux les plus sensibles à cette maladie.

Mais plus la maladie persiste, plus les complications se prononcent, et le coryza tend souvent vers une autre maladie : la « chlamydiose ». Le chat tousse. Des liquides s’écoulent au niveau de son nez et de ses yeux. La maladie peut lui être fatale à défaut de traitement précoce.

Les tumeurs cancéreuses du chat

Les nodules sous-cutanés constituent généralement l’origine de ces maladies. Indolores au toucher, ils se localisent le plus souvent au niveau des omoplates du chat mais également du thorax ou des reins. L’évolution de la maladie est telle qu’on peut voir une perte de substance pouvant se remarquer au niveau de la peau. Les tissus des détériorent et meurent.

La toxoplasmose

Tâchons aussi de nous souvenir que plusieurs maladies félines se transmettent à l’homme, telles que la toxoplasmose. Elle s’attrape lors d’un contact avec les selles du chat dont les parasites responsables, présents dans ces dites selles, peuvent accidentellement être introduites dans la bouche par les mains. La fatigue, la fièvre, l’apparition de ganglions chez l’homme sont des fois liées à cette maladie.

Ce qu’il faut faire

veterinaire

Par conséquent, il est nécessaire d’emmener nos félins auprès de leurs vétérinaires traitants en cas d’apparition de l’un de ces symptômes. Si votre chat se comporte autrement que d’habitude, s’il tousse, éternue, a des écoulements nasals, vomit, perd l’appétit… le mieux c’est de le soigner après consultation médicale.

N’oubliez pas que le chat se vaccine. Donc, pour prévenir un certain nombre de maladies, consultez votre vétérinaire sur les éventuels vaccins que votre chat devrait subir. Brossez également les poils de votre chat si vous ne voulez pas qu’un simple léchage ne se transforme en une obstruction intestinale par les poils. Faites-lui prendre un bain de temps en temps. Traitez les puces non seulement pour le chat mais surtout dans toute la maison en cas d’infestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *