You are here: Home » Argent » Investir dans l’immobilier avec peu de moyens

Investir dans l’immobilier avec peu de moyens

La politique du logement a, depuis quelques années, préconisé l’investissement dans l’immobilier. Certes, un gros placement de cette envergure nécessite une certaine somme, mais plusieurs investisseurs osent franchir le pas avec un moyen moins important. Si vous en faites partie, sachez qu’il y a des stratégies et des astuces pour y parvenir !

L’investissement dans l’immobilier avec un budget relativement réduit

Un des placements qui font rêver les Français : mettre son argent dans les biens, un procédé qui génère plus de rentabilité et n’expose pas à beaucoup de risques. Toutefois, quand on parle de « construction » ou d' »achat » de maison, on fonctionne en plusieurs euros.

Rassurez-vous, peu, voire rares sont les gens qui disposent de la totalité d’une capitale pour ce genre d’investissement. Dans votre cas, vous pourrez alors opter pour le « crédit hypothécaire » que la banque vous accordera afin de financer votre projet. La principale condition est votre apport de fonds propres, évalué au minimum à 20% de la totalité de l’acquisition.

Ce crédit de logement est assez courant chez les investisseurs parce qu’on lui prête un avantage sur le rendement, tout comme vous qui voulez en tirer bénéfice.

Investissez avec des professionnels !

Pour un premier investissement, vous pataugez dans vos démarches, et plusieurs professionnels sollicitent votre attention pour vous tourner vers eux.

Il existe sur l’internet des sites sérieux qui pourront vous orienter vers des acquisitions intéressantes. Plusieurs régions sont accessibles avec cette formule qu’est l’agence immobilière.

Ainsi investir dans une ville telle que Balma vous permettra de disposer d’une maison parmi les 60% qui composent la ville ou dans les 40% composés d’appartements. Vous aurez alors une certaine fourchette de prix, selon vos budgets et vos besoins, dans des résidences, dans des quartiers pavillonnaires ou dans des systèmes « écoquartiers » qui comptent plusieurs offres.

Plusieurs agences de ce genre dirigeront vos recherches en étudiant votre disponibilité financière, vos aspirations et le région qui vous convient.

Suivez les guides et les recommandations

Pour un investissement dans l’immobilier, à chacun son capital. Ainsi, si vous avez dans votre actif une somme moins conséquente mais vous voulez l’investir dans les biens, vous pourrez toujours vous référer auprès des internautes qui échangent leurs expériences sur les sites.

Parmi les plateformes les plus visités, le blog de l’investissement pour les nuls vous permet de connaître les aléas et les bons plans pour faire face à ces péripéties.

Comme c’est une transaction plutôt considérable, aucun détail n’est à ignorer. L’optimisation de vos placements dépend de plusieurs formules afin de générer plus de rendements possibles.

Avec votre nouvelle acquisition, vous pourrez opter pour la « location vide » qui proposera deux systèmes : le micro-foncier et le régime réel. Si le premier est plutôt simple, le second requiert toutes les informations sur le bien en question.

Vous pourrez décliner votre bien en « location meublée », déterminée en « Location Meublée Non Professionnelle » (LMNP) ou en « Location Meublée Professionnelle » (LMP). Mais il y a également la formule « Location meublée de tourisme » avec une durée courte ou moyenne.

Le mieux est de vous faire épauler par un professionnel, et pour la recherche d’un bien immobilier, et pour la comptabilité de vos biens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *