You are here: Home » Jobs » Création d’entreprise: l’avenir de la France

Création d’entreprise: l’avenir de la France

Avec un taux de chômage qui stagne, les Français se tournent vers la création d’entreprise pour y faire face. Start-up, freelances et entrepreneurs choisissent de travailler en indépendants et pour leur propre compte. Plusieurs secteurs sont accessibles et favorisent cette formule, avec une certaine tendance pour certains.

La création d’entreprise dans un contexte avantageux

Plusieurs employés, jeunes cadres, retraités ou autres, optent pour le portage salarial. Pour créer son entreprise , vous devez passer par plusieurs étapes, mais également par plusieurs prospections dont celle de l’étude du marché, celle de la confirmation du concept, celle du choix de formules à court ou à moyen terme.

Être « porteur salarial » permet de fonctionner en indépendant avec une autonomie dans les agissements et l’accomplissement des missions tout en bénéficiant d’une sécurité au niveau du salaire comme étant un salarié classique, mais aussi avec un allègement des charges et des contraintes juridiques et administratives.

La « mise en marché » du projet est ainsi facilitée avec, en prime, un investissement non chiffré puisque vous n’aurez qu’à mettre votre expertise au service de vos missions.

L’entreprenariat, une notion de…trajet

Entreprendre commence par « imaginer un projet » qui soit compatible à vos aspirations, à votre personnalité et surtout à votre aptitude à vous « focaliser » sur le projet en question afin qu’il prenne forme.

Développer un projet pour aboutir à la création d’une société requiert quelques « bagages » : vos expériences, vos atouts, vos qualités potentielles et vos attributs dissimulés.

Vous devez d’abord non seulement remplir ces « conditions », mais également savoir tout le b-à-ba de ce qu’est l’entrepreneuriat.

Dans la notion d’entreprenariat, vous pourrez vous référer dans son sens strict qui assimile la création de « placements » pouvant générer ou non de postes avec une entreprise nouvellement créée ou une société reprise. Dans son sens large, cela consiste à la concrétisation d’une idée ou d’un rêve qui pourrait prendre la forme d’une entreprise, mais aussi à l’intraprenariat opérant au sein même d’une entreprise.

Si vous optez pour l’une ou l’autre formule, sachez que vous devez être ouvert au dialogue, être apte à partager vos expériences, être accessible pour des échanges de connaissances et surtout être conscient de la participation de tout un chacun.

Choisissez la formule qui vous convient !

Plusieurs types de société, dans leur appellation juridique et administrative, sont accessibles pour une création d’entreprise. Mais pour votre cas, si l’idée d’un projet a germé dans votre tête, il y a une formule qui offre l’aisance dans sa fondation, mais également la facilité dans les démarches, ainsi que le fonctionnement de la société en question.

Vous pourrez alors vous informer sur la définition de l’EURL puisqu’il s’agit de ce type d’entreprise. C’est un système, qui, après plusieurs débats, a vu le jour avec la loi du 11 juillet 1985 et dont les principes sont assimilés à ceux de SARL, seulement l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL n’inclut d’autres associés à sa création et que le patrimoine ne sera rattaché à aucun autre bien.

Le capital n’est soumis, dans ce cas, à aucune somme minimale, toutefois, lors de la création, 20% des fonds en espèces doit être disponible.

Si vous avez choisi d’emprunter cette voie qu’est de fonder votre propre société, étudiez ces options afin d’être fixé sur votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *